Et voilà, je peux dire que je suis non-fumeuse, ou bien fumeuse repentie ? ex-fumeuse ? la nouvelle Moi ? je ne sais pas trop encore. Ce qui est sûr c'est que depuis hier c'est obsessionnel... je me vois en train de fumer et je me dis que non j'ai pas envie... t'es sure que t'as pas envie ? regarde, là t'es en train de fumer... t'as pas envie ? non... pourtant là devant toi... c'est toi en train de prendre une cigarette... t'en veux ? elles st dans le tiroir. Non pas envie. Oui mais ce soir, t'auras envie à mon avis, ça va être dur... Je pensais passer une bonne nuit après la séance, mais la nuit fut pourrie. Emilie a une jolie poussée dentaire. Comme quoi, même quand j'essaie de m'occuper de moi, je suis rattrapée par la réalité de la famille nombreuse. Nombreux enfants, nombreux soucis à régler...

Bon si on parlait d'hier soir. J'ai donc rencontré une dame très bien. Vraiment. Avenante, gentille et rigolote, même. Nous avons commencé par nous assoir tranquillement pour discuter. Premier regard sur moi et elle me dit "ouhla... vous êtes super stressée, non ?". Oui carrément !! Déjà que j'ai mis 1h à venir, que je suis tombée sur des abrutis en voiture qui roulent plus vite dans les ronds-points que dans les lignes droites, que j'ai eu tous les feux possibles. Sur le chemin en voiture j'ai fumé 2 cigarettes... + 2 en arrivant juste avant le RDV. Elle m'avait dit "soit vous vous arrêtez à la cigarette imposée de 15h12, soit vous en fumez 2 coup sur coup pour être en trop-plein... j'ai préféré me la jouer trop-plein, mais j'avoue que la 2ème fut compliquée à terminer. 

Nous avons alterné des séance de "transe" comme elle appelle ça (avec le coup du doigt qui touche ton front, que même si tu luttes tes yeux se ferment) avec des discussions et une espèce de jeu de rôle où elle parle avec la Moi de dans 10 ans. Là j'avais du mal quand même. J'ai déjà du mal à me projeter dans 10 jours !! alors dans 10 ans.

Du coup, sceptique je me suis trouvée... et je l'ai dit. Cela ne l'a pas dérangée, elle a gardé la même posture, le même débit de paroles rassurantes, on a poussé + loin. J'ai en main des "outils", ma propre voix interne qui me dit que c'est cool, que j'ai réussi. La visualisation où je peux éventuellement voir ma "cible" qui me dérange, lui changer de forme, de couleur, la faire rapetisser et l'éjecter par la fenêtre (par exemple).

Ce qui m'a le plus étonné ce sont justement des épisodes dits "de transe". L'hypnose quoi, la vraie. "vous fixez ce point-là dans ma main et quand j'aurai touché votre front vos yeux se fermeront"... et là je me disais cours toujours !!! et finalement les yeux se ferment. Alors intérieurement je fulmine au départ "t'façon j'ai fait ça pour faire plaisir, si je veux je rouvre mes yeux" mais non. En fait on est comme figé dans son corps sans pouvoir rien faire. Et là cette dame me parle et me raconte des choses, des choses dont on a discuté avant... je pige pas tout en fait, je lutte, on ne me la fait pas à moi, sensations de chaud, les yeux qui d'un coup s'emplissent de lumière et sont d'une lourdeur infinie, retour à la normale, toujours prisonnière sans pouvoir bouger... et là elle me dit "et quand vous serez prête vous pourrez rouvrir les yeux"... je ne sais même plus si je les ouvre en étant vraiment prête ou bien juste pour en finir, c'est très bizarre, vraiment très bizarre. Je sais qu'il s'est passé quelquechose, mais je suis encore sur mes gardes... la séance aura duré 2 heures car je pense que j'ai lutté. Ou bien je ne me fais pas suffisamment confiance pour me dire que j'en suis capable.

Et là maintenant tout de suite je ne sais pas quoi penser... est-ce que ça a fonctionné ou pas, suis-je délivrée ? est-ce que maintenant je pense en être capable ? parce qu'au bout du compte, cela ne regarde que moi si j'y arrive ou pas... affaire à suivre...