Comme si j'avais la sensation d'être encore fumeuse, mais de ne pas pouvoir fumer... est-ce que c'est compréhensible ? comme si là maintenant non mais qui sait... ce soir... demain ? 

En fait c'est encore obsessionnel pour le moment, alleeeez quoi putain, vazy, vas la griller ta clope t'en as envie MAIS DE QUOI JE ME MELE HEIN ?? qui te dit que j'en veux... et quand je m'imagine en train d'y aller, le passage à l'acte est impossible. Un peu comme quand j'étais sous hypnose, quand je me disais que je pouvais ouvrir mes yeux et/ou bouger si j'voulais, mais qu'en fait non... étonnant.

Mon homme a eu sa séance hier, il était un peu stressos avant d'y aller, et la veille je ne donnais pas cher de sa présence sur le lieu du RDV. "Plus jamais je me laisserais embrigader dans un truc comme ça, ok ?". Quand il est revenu hier soir, ça avait l'air d'aller, mais on sentait qu'il s'était passé quelquechose. Quand j'ai voulu en savoir plus, il m'a dit qu'elle lui avait dit d'oublier rapidement la séance et que c'est ce qu'il avait fait... mouais à d'autres ! Non mais oh !

Et finalement nous en avons parlé un peu... beaucoup. Il a été très étonné par la séance "quand elle a essayé d'aller vers des sujets sensibles dont je ne voulais pas parler, je n'en ai pas parlé". Par contre à un moment il a tenté de gruger et de mentir et là elle lui a bien fait comprendre que ça ne servait à rien d'essayer de la berner qu'elle avait fait une formation genre Lie to Me... et que  donc elle savait quand il mentait. HA HA HA !!! bien fait !! elle est vraiment pleine de surprise notre Hypnotiseuse. Nous avons eu le droit à des discours différents, des manières de faire un peu différentes. Moi j'ai eu 2 hypnoses, sans compter les fois où j'ai dû fermer les yeux. Lui n'aura eu qu'une seule hypnose. Ma séance aura duré 2h, la sienne 1h20... 

Je sais également qu'ils ont un peu parlé de moi... que je suis réfractaire et que je m'auto-sabote. C'est pas faux ! quand il s'agit de moi, c'est comme si je m'interdisais de réussir, comme si MOI je n'avais pas le droit d'être en avant. Bizarre non ? les autres avant tout, faire plaisir, faire passer sa propre réussite par celle des autres. Quand elle me demandait comment je me voyais dans 10 ans, je me voyais m'occuper de mes filles, être partie prenante dans leur vie scolaire et dans leurs activités, mais en ce qui me concernait, je ne savais pas trop quoi répondre. 

J'en suis à J+2, l'homme à J+1. Il n'a pas pris de cigarettes pour aller au boulot. T'imagines même pas ce que c'est ! du coup quand il a pris sa pause le matin, il est sorti et m'a appelé. Il était en manque, mais il m'a dit "j'ai pas vraiment envie de fumer, c'est juste... l'habitude. Va falloir que je change mes habitudes". Plus tard il a pris une seconde pause. Pareil on a parlé de trucs dont nous n'aurions pas parlé avant. Faire oublier les habitudes d'avant, en prendre d'autres. J'attends ce soir avec une pointe d'angoisse. Si lui craque, ça va être dur pour moi. Si je craque... non... ne pas craquer... surtout ne pas craquer.

Me remémorer ma petite voix intérieure qui me dit que c'est cool, j'en suis capable... Fermer les yeux et y arriver, malgré le bruit ambiant d'un mercredi avec les filles.