Il ya un mois environ j'entendais un coeur battre en moi dans un haricot magique sans forme et ça m'avait donné des ailes.

Hier le jour de la déclaration je n'étais pas à l'aise et très tendue. C'est que j'ai déjà fait 2 fausses-couches, des "tardives-mais-pas-trop", des "hey ho c'est pas si grave". Entre Blanche et Olivia j'ai déjà fait 2 fausses-couches comme ça, entre 12 et 14 semaines. La 1ère fausse-couche s'est déclarée la veille de mon rdv du 3ème mois. J'ai dû subir une intervention en urgence. Je l'ai extrêment mal vécu. Pour ma 2ème fausse-couche j'étais fataliste, je n'y croyais pas, mais c'était comme ça, un oeuf blanc qui avait tenu. Et j'ai dû voir l'anesthésiste et garder "ça" en moi pendant 2 jours. Et cet espèce de %*'[#!! d'anesthésiste avait eu le culot de me dire "oh ben quand même ! vous en avez déjà 2, c'est pas comme si vous n'en aviez pas". Je n'avais pas pu réagir, ça m'avait fortement déstabilisé. Comme si le fait d'en avoir ne justifiait pas la tristesse. Mais il n'avait pas compris que les enfants qu'on a déjà ne remplacent pas ceux que l'on veut avoir...

Du coup voilà, les ailes qui m'avaient poussé dans le dos se sont une nouvelle fois brûlées hier en fin de journée, l'embryon bien développé pourtant était inerte. La faute à pas d'chance...

Et aujourd'hui il pleut...