Parfois, les enfants sont durs en affaire... dur dur de se laisser faire pour se faire moucher, pour se faire pschitter le nez, pour se faire soigner les bobos, se faire désinfecter les oreilles après perçage, goûter un nouveau plat, tourner à gauche, tourner à droite, mettre une chaussette, un bonnet, une cagoule (ah non, on m'informe que non, pas les cagoules, c'est trop moche) etc...

Alors comme nous, parents dévoués, vous vous prenez au jeu...

Et c'est parti pour le grand shoooooow !

Attention mesdames et messieurs, en direct de votre salle de bain, le mouchage de bébé (youhouuuu applaudissements). Ooooh regarde ma chérie, je vais te moucher avec du serum phsysiologique. Et hop tu donnes des pipettes à ladite petite minette allongée sur la table à langer avec la morve verte au nez (comme Renée Morvoné des Crados tu te rappelles ?) et la respiration halletante du nourrisson qui est franchement enrhumé... Ici nous n'avons pas franchement eu de problème avec ça, et pourtant on a eu des rhumes, et même des scéances de kiné. Je ne sais pas si c'est le fait de s'y être tous mis, papa, maman, sœurs, doudous, mais les filles se sont toujours laisser faire.

Ensuite il y a le coup de l'épine dans le doigt... rien de tel qu'un doudou pour se prendre un bon petit coup d'aiguille dans la patte sans pleurer pour détendre l'athmosphére.

On a aussi doudou sur le pot, doudou qui se fait changer la couche (l'est cool doudou en vrai).
Ceci dit pour le changement de couche il existe l'option "bébé", la poupée.

Et sinon on a papa qui tente d'enfiler une chaussette trop petite, maman qui va mettre le bonnet en disant "non ce n'est pas ton bonnet c'est le mien" (avec une tête de quiche pour couronner le tout), maman qui va dire "et surtout ne viens pas à tabl pour manger, ça nous en fera plus !!!" et qui rajoute "ooooh noooonnn regardezzzzzzz, elle est là et elle va encore tout manger".

Prendre les enfants à contre-pieds ça a parfois du bon (et ça évite aussi de servir de cobaye). Vu que quoique tu proposes, il part du principe que c'est non et qu'il n'est pas d'accord.

Ce matin avec Olivia 3 ans 1/2 qui est censée avoir passé la phase du Terrible-Twoooooo mais qui s'y complait.

- Bonjour chérie, ça va
- Non tu me parles pas

- Tiens ton biberon
- Mais il est pas froid
- Ben non tu le préfères chaud
- Noooaaaannnnnrgfehzhfgqfzhfhz je le voulais froâââââââd

(tu laisses béton, t'façon elle va le boire)

- viens il faut t'habiller
- Mais je veux pas allerà l'écoooooole
- OK et bien reste en chemise de nuit
- Mais je veux aller à l'écoooooooooole
- Alors il faut t'habiller
- En robe (la plus légère bien entendu)
- Ah non ce matin il faut mettre un pantalon il fait frais tu sais
- MAIS JE VEUX PAS MEEEETTRE DE PANTALOOOOONNNN
- Ben si... de toute façon c'est moi qui décide, et tu t'habilles comme ça

Bon finalement dans l'histoire j'ai systématiquement le dernier mot, mais parfois qd même, j'avais pas envie de jouer le cobaye à tenter d'enfiler son pantalon... mais parfois, quand c'est vraiment VRAIMENT limite, fais le cobaye. Si jte jure... ça détend...