93272088_o

 

Chez les Grands-Parents c'est pas chez les parents.

Chez mes Grands-Parents je n'ai pas fait ce que j'ai fait chez mes parents.

Ma Grand-Mère paternelle jouait du piano et chaque année elle bossait les partitions d'accompagnement pour mes exams de violon, et je "révisais" avec elle.

Mon Grand-Père paternel faisait de la photo, de la belle photo, il a balisé des sentiers de grande randonnée et a pris des photos de montagne absolument exceptionnelles. J'ai même développé des photos en noir et blanc dans son studio photo dans leur cave.

Chez mes Grands-Parents paternels on faisait un séjour par an pour visiter Paris. On a tout vu. Je crois. Que des souvenirs magnifiques de promenades, de musées, de points de vues. Et des parties de Nain jaune, de scrabble et de triomino.

Ma Grand-Mère maternelle faisait des crèpes et poulet rôti. Avec des frites le dimanche pendant les vacances.

Mon Grand-père maternel est décédé trop tôt, je n'ai pas de souvenirs de lui. Je sais juste qu'il était paysan et j'aime ça.

Chez ma Grand-Mère maternelle on passait 3 semaines en été. En Bretagne, dans le nord Finistère, pays de l'artichaut. J'aimais beaucoup boire de l'eau en bouteille chez elle (l'eau du robinet n'était pas top-top). Et on allait à la plage tous les jours.

Et même qu'un jour en faisant le plein de notre R21, le gazoil était à 1,99 francs.

 

Mes filles ont la chance d'avoir encore tous leurs grands-Parents. C'est une sacrée chance. Et elles les voient régulièrement.

Parce que pour moi, c'est indispensable. Primordial. Nécessaire.

 

Nous habitons au même endroit que mes Beaux-Parents. Même maison (chacun sa partie quand même), même jardin.

Ils s'appellent Mamie et Papy.

Elles les voient régulièrement.

Si elles devaient les décrire elles diraient que Mamie cuisine trop bien et que Papy fait des blagues. Et que quand Mamie les garde le soir, elles n'osent pas sortir de leur chambre.

Ils sont là quand j'ai besoin d'eux, quand il faut au pied levé garder les filles. et pour que mon homme et moi puissions nous faire un ciné. Pour aller chercher les grandes à l'école quand la dernière a de la fièvre.

Avec Papy elles ramassent des bouts de bois dans le jardin et ramassent des tomates cerises. Avec leur Mamie, elles épluchent les légumes et regardent la messe le dimanche parfois.

 

Mes parents habitent un peu plus loin. Mais nous les voyons souvent. Ils sont toujours à quand j'ai besoin d'aide. Même au pied levé et même pour une demi-journée s'il le faut.

Ils prennent régulièrement les filles chez eux. Oui, même les 4 en même temps.

Ils s'appellent Momé et Popè.

Ils auraient dû s'appeler Grand-Mère et Grand-Père, mais quand Lana a commencé à parler, elle n'arrivait pas à le dire, alors c'est resté comme ça, comme elle le disait au début.

Chez eux les filles mangent des oeufs à la coque, de la confiture faite par mon père (avec des goûts de fou, mûre/menthe, fraise/thym, abricot/safran, fleurs de pissenlit). Et elles ont même le droit de se faire elles-mêmes leurs tartines de confiture le matin.

Si elles devaient les décrire elles diraient qu'elles font du vélo avec mon père (et font des pauses en mangeant des mini Lion) et qu'elles font pleins de crèpes avec ma mère. Et que mon père leur montre un PowerPoint avec des oiseaux et les chants d'oiseaux.

Avec mes parents elles font des tours en brouette et amènent le bois de la cheminée, elles regardent les oiseaux qui viennent manger des graines en hiver. Et on dit "cabinet", "pantoufles" et "nouilles".

 

Les Grands-Parents ont leur place dans la vie des nos enfants, je ne conçoit pas cela d'une autre manière.

 

93272092_o

Si je te parle de ça c'est que l'année dernière j'ai perdu ma Grand-Mère paternelle et j'ai eu beaucoup de chagrin. Et que la semaine dernière je suis montée voir mon Grand-Père dans sa maison de retraite. J'ai beaucoup d'émotion à en parler. Ils sont tout pour moi, autant que mes parents.

J'ai "récupéré" plein de choses de chez eux. Les affaires de dentelière de ma Grand-Mère, le piano, des livres, les affaires de calligraphie... j'ai envie de les faire vivre tu comprends.

 

J'ai envie que mes filles aient cette sensation de "tout" avec leurs grands-Parents. Toujours.