Anecdote : à l'époque de Lana je ne savais pas comment m'y prendre. Début de vie difficile entre nous deux.

J'avoue, je donnais des fessées.

Le soir elle ne s'endormait que quand elle nous avait poussé à bout et qu'on lui avait donné "sa" fessée. Presque devenu un rituel ?

T'imagines ?? un rituel violent ?

Un soir, pour voir, pour comprendre, j'ai dit "tu sais quoi ? on ne va pas attendre on va lui donner la fessée tout de suite". Et elle s'est endormie directement.

Tsunami dans ma tête de maman.

 

1531852_346726955469893_610308795_n

 

Je lui ai parlé le lendemain, je lui ai demandé pardon et lui ai dit que ce n'était pas possible. Que çe ne pouvait pas continuer comme ça, ni pour elle, ni pour nous.

Du coup on a plus parlé, on a moins "imposé" de choses, on plus pris notre temps.

Plus de fessée, ça ne sert rien qu'à couper court à toute discussion.

Je sais que j'en ai eu petite, et oui, je vais bien, je ne suis ni martyr ni mal dans ma peau, ni violente nanani nanana. Je ne pense pas que ce soit une "bonne" raison pour en donner quand même.

 

Maintenant nous avons donc 4 filles de 2, 4, 6 et 8 ans. On n'a pas fini d'en baver je ne te dis que ça. Imagine quand elles auront 10, 12, 14 et 16 ans... tu vois ce que je veux dire ?

On parle, on crie (souvent, même pour dire de faire moins fort, parfois on doit hausser le ton), on joue, on parlemente, on explique, on répète, on répète, encore et encore. Et puis des fois on gronde fort hein ! faut pas croire ! ça ne fait pas de toi une fiotte, tu n'auras pas moins d'autorité.
Et cela ne t'empêchera pas de fixer des limites claires et précises.

 

Et j'essaie de ne plus dire non. C'est bête, mais essaie juste de compter le nombre de fois que tu dis ce mot dans une seule et même journée.

"NON tu n'auras pas ton dessert"... et si tu le remplaces par "dès que tu auras fini ta dernière cuillère je te sors ton dessert".

"NON je ne te porte pas tu vois bien que j'ai les mains prises !" *avec des gros yeux* et si tu le remplaces par "regarde, je termine de faire ça et ensuite je te prends dans mes bras, d'accord ?" *avec le sourire*

Vrai de vrai. Think positive !