Dans moins de deux mois ma Lana aura 8 ans... dingue !

C'est qu'avant de l'avoir, nous étions un jeune couple, nous partions en vacances, on mangeait ce que l'on voulait quand on voulait, on faisait des grasses matinées.

Et puis on a décidé de commencer cette aventure parentale.

Un test positif finalement assez rapidement.

Et puis un dimanche matin j'ai senti 3 petits coups dans mon ventre... et puis des papillons...

Et puis découverte de la fin d'un calvaire, l'hyperinsulinisme, dont la grossesse était venue à bout on ne sait comment.

Et puis 35 kilos et des bananes plus tard, Lana a vu le jour. 3 jours avant terme (et sa meilleure copine est née le jour où elle aurait du naitre... un signe !).

Dans les prénoms en shortlist on avait Alice... et puis finalement non puisqu'il y avait la pub de la téléphonie à ce moment-là... tu sais le "wouhouuuu..."

Finalement ce fut Lana... car on regardait Smallville et que la chérie de Clark Kent était vraiment trop belle avec ses grands yeux.

Lorsqu'elle est née elle avait de la fièvre et moi aussi. Alors régulièrement on me la prenait pour lui prendre sa température, et les puéricultrices la changeaient au passage.

 

94925541_o

24 heures après j'avais enfin changé ma première couche (*joie*).

On toque à la porte de ma chambre. J'étais tellement contente de dire "ça y est je l'ai changée".

Mais derrière la porte se tenaient 2 infirmiers du SAMU et 1 couveuse...

"On va emmener votre fille à l'hôpital pour lui faire des examens, cette fièvre n'est pas normale... et non, vous ne pouvez pas venir avec elle dans l'ambulance"...

Tsunami.

Mon homme est arrivé assez rapidement et nous sommes allés à l'hôpital pour suivre notre fille. Déjà parce que c'est NOTRE fille et ensuite parce que j'avais décidé d'allaiter et que je ne comptais pas m'arrêter là.

En arrivant au service de néonat' on ne m'a pas vraiment soutenue, on ne m'a pas vraiment expliqué, on m'a juste dit nerveusement (elle pleurait beaucoup) "venez, on va lui faire une ponction lombaire"... j'ai été incapable d'aller avec elle pour ça, je n'ai pas pu la suivre. J'attendais et j'entendais ma fille hurler derrière la vitre.

Et on me l'a ramenée "on vous la garde en observation, vous pouvez retourner à la clinique"... euh non... je crois que ça ne va pas être possible. Je reviens dans 30 minutes le temps d'aller plier bagages à la clinique. Trouvez moi une chambre. (heureusement une était dispo !)

A la clinique ils m'ont fait signer un papier car je sortais contre avis médical (faut dire que j'avais été tout bonnement charcutée et que j'avais aussi de la fièvre).

Quand je suis revenue, Lana avait un cathéter dans le bras gauche. Le premier jour je ne la voyais que pour lui donner à manger. Pas le droit de la baigner...

Ensuite elle est restée dans ma chambre, mais je n'ai toujours pas eu le droit de la baigner.

Dans mon (mauvais) souvenir, nous sommes restées 4 jours entiers. Mon homme venait nous voir à la sortie du travail. Je me souviens que c'était le début de Desperate Housewifes.

Au bout des 4 jours, la pédiatre est venue nous voir pour nous dire que nous puvions sortir. Qu'ils ne savaient pas ce qu'elle avait eu.

En rentrant chez nous j'étais heureuse, heureuse de retrouver notre fouilli. Une mini baignoire pour baigner une enfant que je n'avais jamais eu le droit de baigner.

On ne m'avait pas dit que la PMI pouvait venir nous aider à domicile, on ne m'avait pas parlé de l'ADMR, on ne m'avait pas parlé de soutien pour l'allaitement. J'ai fait avec. Mal certainement, mais de mon mieux.

Je mangeais tellement mal que ma Belle-Mère faisait semblant de faire trop à manger et venait me voir en me disant "on a des restes, tu les veux ?".

Dès que je la posais elle pleurait, c'était assez compliqué. J'ai vécu les 6 premiers mois avec les cheveux sales. Maintenant que j'y repense, je l'aurais mise dans un transat avec moi dans la salle de bain, ça se serait mieux passé.

Quand j'y repense, je l'aurais portée différemment (à l'époqe un porte bébé ventral avec position "droit devant")... j'aurais tellement fait les choses de manière différentes.

Quand elle a eu 4 mois 1/2 j'ai repris le travail et elle a pris la crèche et la nounou. 4 jours de nounous, 1 jour de crèche.

Dans mon souvenir j'entends la nounou dire "cet après-midi elle est restée dans la chambre du fond parce qu'elle pleurait beaucoup"... "elle essaie toujours de se lever de son transat, c'est énervant"... et oui, à la crèche et à la maison ce bout-de-fille en devenir était par terre, à plat et non "contrainte".
Quand j'y repense... j'aurais dû lui dire ses 4 vérités...

Depuis elle a bien grandit la biquette... Elle est 3 fois grande soeur.

Elle a inventé le surnom de mes parents. Ils devaient s'appeler Grand-P-re et Grand-Mère normalement, mais comme elle n'arrivait pas à le prononcer elle disait Popê et Momê... et c'est resté, nous avons gardé.

Dans 2 mois elle aura 8 ans. Elle est en CE1. Elle mesure 1m35, chausse du 35 et pèse 28 kilos.
Elle mange parfois plus que moi.
Elle dit des choses comme "trop stylée" "bye bye sweety" "tu ne t'occupes jamais de moi" quand je regarde sa soeur faire du vélo pour la première fois.
Elle aime être devant, la meilleur, en premier.
Elle se lève entre 5h30 et 6h00 pour lire jusqu'à ce que tout le monde soit debout.
Elle dit "et Blanche là qui fait sa super-sage quand je me fait gronder" alors que la Blanche en question n'a rien demandé à personne".
Elle a un humour second degré comme nous, ses parents. Elle m'éclate.
Elle lit depuis le milieu de la grande section. Elle dévore des livres. Elle cherche des définitions dans le dico.
Elle joue à la corde à sauter.
Elle aime ranger... le placard à épices, les livre s de cuisine, mais pas sa chambre.
Elle chante "un éléphant qui se balançait" mais la fin de la chanson n'est pas la même qu'à mon époque.
Elle aime son parrain et sa marraine, ses Grands-Parents, les anchois, les tomates crues et sans la peau, les Choux de Bruxelles et les pois chiches.
Elle aime commencer des nouveaux cahiers, mais surtout pas les continuer (au-delà de la page 3 ou 4 elle n'aime plus).
Elle voudrait avoir un nouveau sac à dos avec des roulettes. Se faire couper les cheveux mais les garder longs (??).
Elle sert de réconfort à Emilie quand on dit non à cette dernière...
Elle est jalouse comme un poux quand c'est l'anniversaire d'une de ses soeurs car le sien est "le dernier".
Elle aime les Pokémons,Spiderman, les princesses, Violetta et jolis petits lapins.
Elle a toujours des gros noeuds dans les cheveux et n'aime pas se brosser les dents.
Elle a déjà fait une trentaine de kilomètres à vélo avec mon père et sait ce que contient une pâte à crèpes.
Elle a sauté l'école pour partie en classe buisonnière avec son Parrain à Paris pendant 2 jours et elle a mangé une pizza dans le lit en regardant la télé. Et bu du Coca sur un bâteau mouche. Et même mangé un croissant dans un bistrot parisien.

 

94926101_o

J'ai beaucoup noté de choses, nous avons pris énormément de photos. J'ai déjà écrit sur elle.

Je suis encore peureuse quand je la vois faire du vélo sans les mains, je n'ai pas envie qu'elle tombe. Je n'ai pas envie qu'elle se fasse mal.
Quand il y a "des histoires" dans la cour de la récré et qu'elle rentre en plaurant parce que E. a dit qu'elle faisait sa commandante, ou que S. et T. ont dit qu'elle ne devait pas jouer avec A... tout ça, ça lui fait du mal. Et j'ai mal pour elle.

Je suis fière d'elle avec ses bonnes notes à l'école, même si je trouve cela bizarre le système de notes à cet âge-là.
Elle a commencé à faire ses invitations pour son anniversaire il y 6 ou 7 mois... et elle les refais régulièrement en changeant les prénoms des invités.

Quand elle pousse ses soeurs ou les tape (oui ça arrive), elle se fait gronder. Elle se rend compte après coup de ce qu'elle a fait, ça la met de mauvaise humeur et on a le droit à la soupe à la grimace pendant au moins 1/2 heure, à grands renforts de talons tapés au sol, et cris et de claques contre le mur (sale caractère !).
Je lui demande d'écrire et/ou de dessiner quand elle est énervée, ça la calme.

 

Ma grande sauterelle...