Je rappelle que nous sommes dans un monde parfait... le truc qui n'existe pas. La licorne de la vie parentale.

 

Le matin au petit déjeuner...
Ils mangent tous, normalement et sans en mettre de partout. Ils n’ont pas de goûts étranges du genre de la vache-qui-rit avec du Nutella. Tu ne passes donc pas 10 minutes à leur expliquer que non, ça ne va pas le faire, tu ne veux pas plutôt du beurre et du sel ? (oui je suis un peu Belge… et Bretonne aussi).

Dans un monde parfait (limite plus-que-parfait, on est en plein science-fiction là, attention phrase inventée de toute pièce) tes enfants iront tous s'habiller sans râler et s'habilleront normalement dans un temps respectable de 10 minutes toutes taxes comprises (non chérie on ne met de de robe d'été en hiver ne fera plus partie de tes préoccupations) et accepteront les tenues que tu choisis.
je suis actuellement en plein dans cette maaagnifique phase avec Olivia où quoique tu proposes, même si elle venait de le sortir de son armoire... elle ne le veut pas...

Les chaussettes ne seront pas mises à l'envers (à l’envers = le talon sur le dessus) pour pouvoir dire ensuite "hannn elles sont mises à l'envers j’peux pas mettre mes chaussures" (avec effet larmoyant).

Ton enfant si tu l’aides, ne te diras pas que tu t’es trompé de pieds pour les chaussettes (il est bien connu qu'en cas de gros coup de bourre, le parent peut intervertir le pied droit et le gauche), ne mettra pas exprès son collant dans le mauvais sens (mauvais sens = les deux bandes devant ou pire, faire tourner le collant au moins une fois au niveau d’une jambe ce qui a pour effet de faire un saucisson de mollet très désagréable et pas toujours détectable si le collant est uni).

Si tu choisis les habits avec ton enfant il ne te dira pas non. D’ailleurs le NON ne fera partie de son vocabulaire qu’un cas d’extrême urgence (« non maman, ne me jette pas par la fenêtre » ce que bien entendu tu n’auras JAMAIS envie de faire).

Tes enfants s'habillent pour aller dehors seuls et sans râler, et en plus ils ont la météo dans le sang, ils savent s'il faut un imper, des moufles ou des lunettes de soleil.

Par ailleurs, quand il est l'heure d'aller à  l'école, il ne leur faudra pas 15 minutes pour réaliser tout ça, et surtout... ils le feront de bon gré. Ils ne décideront pas qu'ils ont un besoin absolu et nécessaire, voire vital (!!!) de mettre les 4 crayons brillants comme ça sur le tabouret.

Tabouret

 

Si tu as des escaliers à descendre ils ne décideront pas de faire un coup de macaréna à chaque marche, surtout si tu as 30 marches.

Ils ne descendront pas en marche arrière, ni sur un pied et ne demanderont pas si ils peuvent le faire avec des rollers.

Ils ne te diront pas qu’ils ont oublié : leur doudou, leur paire de chaussette (voir plus haut au rayon habillement), de se laver les dents, qu’ils veulent se coiffer autrement, les cartes Pokémon, la corde à sauter, qu’ils ont soif, qu’ils ont encore faim… et qu’ils ne veulent pas aller à l’école, que le pédibus c'est caca.

Ils ne te demanderont pas, une fois installé dans la voiture avec la tenue complète de ski, d’aller faire caca. Ni qu’ils ont un besoin express de se gratter le dos.

Si tu as un bébé, tu n’auras pas oublié de prendre sa sucette, son doudou.

 

Ton enfant aime l’école... on en reparlera.

 

Retrouve les autres volets de Dans un monde parfait ici, et ailleurs.