Ce moment...

Ce magnifique moment où tu somnoles.

Il est quoi... 5h00, 5h30...

Tu regardes l'heure et tu te dis "cool... encore une bonne heure avant le réveil des filles".

Tu te retournes et là tu enfonces la tête dans l'oreiller.

Et là le miracle se produit : ton oreiller a la super-moëllitude-parfaite, ta couette s'est glissée juste là sous ton épaule, avec l'angle parfait, ta jambe gauche repose sur ta jambe droite... Tu viens de trouver la position parfaite.

LA POSITION... jamais atteinte. Le nirvana.

Et tu commences doucement à resombrer dans un sommeil, si agréable...

Tes paupières commencent à tournicoter, ton esprit se remet à vagabonder dans le rêve fabuleux que tu faisais juste avant de lire l'heure...

... fabuleux...

 

95529327_o

 

Et là, un de tes enfants décide que perdre sa sucette était LE bon moment. Tu attends une bonne trentaine de seconde pour quitter ton cocon, cocon que tu ne retrouveras pas, même si tu te recouches. Et tu le sais...

Tu vas donc te lever, changer la couche dudit enfant, lui recoller la sucette dans la bouche, aller faire pipi, boire un coup, préparer le café des fois que l'enfant décide de ne pas se rendormir...

Et tu vas te recoucher, sans retrouver la position parfaite que tu avais... tant pis... et tu ne te rendors pas.

Demain peut-être...


Et sinon j'avais écrit un billet en partenariat avec ma grande Lana concernant le sommeil en général.