Les enfants ont des peurs parfois irrationnelles.

Peur des mouches, des araignées (oui moi aussi et alors?), peur du chien qui va aboyer derrière le portail, peur des oiseaux (Laurianne si tu lis ces lignes je pense à toi très fort), peur d'avoir des cailloux dans les chaussures, peur de se laver les cheveux (alors qu'ils sautent dans la piscine), peur des brocolis ou du camembert.

Je ne vais pas te parler de phobie car je l'ai déjà fait.

Juste, tu sais, le loup... le truc qui au départ fait partie de la sacrosainte tradition du bois de rallonge. Et qui un jour dérape, parce que l'enfant commence à en avoir vraiment peur.

Ne te moque pas. L'enfant en a vraiment peur. J'ai été cet enfant peureux et laisse-moi te dire que ce n'est pas facile tous les jours.

Alors quand Lana a un soir dit qu'elle avait peur d'aller au bout du couloir lorsque le lumière était éteinte, parce que tu comprends, le loup il va venir me manger peut-être [avec voix qui tremble].

968029_780891045269433_1847196414_n
Image gentiment prêtée par It's a mum life
(que si tu ne connais pas tu vas vite faire un tour)

 

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans ma tête, peut-être de me dire que ce n'était pas possible, que ma fille n'avait pas le droit d'avoir peur, parce que avoir peur c'est vraiment pas chouette quand on est petit...

J'ai alors pensé à lui dire que ce n'était que le bébé loup qui était au fond du couloir... oh regarde je crois qu'il pleure, appelle-le ! il a dû perdre sa maman !!

Du coup on a fait venir le bébé loup, on lui a donné à manger et lui a promis qu'on chercherait sa maman.

On a appelé la maman loup, on lui a dit qu'elle pouvait venir avec nous, que son bébé la voulait, que nous étions des gentils, et on a rajouté une assiette.

Comme ça, quand elle aurait bien mangé, elle n'aurait plus faim pour manger ma Lana, et en plus elle serait contente de retrouver son bébé en bonne santé.

Et la maman loup est venue, on lui a donné du lait et du fromage ou... peu importe je ne sais plus, mais elle a mangé, et bu.

Et ensuite tout le monde a été se laver les dents. Lana, Maman loup et bébé loup.

Alors on a préparé deux lits, un grand et un petit. Et on a couché les loups et on leur a demandé d'être bien sages et de ne pas faire de bruit pendant la nuit, que Lana puisse dormir.

Et on a fait ça pendant quelques jours, ça n'a pas duré longtemps. On a même imaginé qu'une famille loupe entière était venue. Alors des fois on grondait un peu les loups parce qu'ils faisaient trop de bruit, qu'ils mangeaient salement.

 

Et elle a complètement oublié cette peur, cette histoire de loups.

 

J'ai préféré dire que oui il y avait un loup, mais qu'on allait arranger ça avec lui, plutôt que de lui dire qu'il n'y en avait pas, je pense que cela n'aurait pas réglé le problème ! Parce que moi quand j'étais petite, j'ai eu peur du croquemitaine...

 

Et toi comment tu gères ce genre de peur ?