Il ya quelques mois j'ai cousu un pantalon dans lequel je ne pouvait plus rentrer pour cause de prise de poids non désirée.

Depuis il s'est passé des choses.

J'ai dû faire des analyses, des prises de sang.

On m'a découvert une hypothyroïdie. Un mot plutôt compliqué pour juste dire que ma thyroïde a décidé de se mettre en grève et de ne plus assumer ses responsabilités.

Le corps au ralenti. Mauvaise circulation sanguine, fatigue excessive, prise de poids, mauvaise digestion, irritabilité sécheresse de la peau sont une partie des symptômes de l'hypothyroïdie (je ne les ai pas tous heureusement).

En fait beaucoup de femmes sont atteintes par cela, et ça se soigne assez simplement avec un cachet par jour de Levothyrox. Faut juste trouver le bon dosage. On va y arriver (en attendant je suis vraiment TRES fatiguée).

"vous savez, c'est pas étonnant que cette chose n'ait pas été découverte avant, vous n'avez pas le profil de la nana atteinte de l'hypothyroïdie, vous avez l'air dynamique, vous n'êtes pas en surpoids..." ah...

WP_20140522_011

Mais en fait ce n'est pas tant ça le problème... le problème c'est qu'on m'a aussi trouvé un nodule de 4cm de diamètre dans la thyroïde. Et là, de suite, ça fait flipper.

Il m'a fallu faire une cytoponction de cette chose (une aiguille dans le nodule qu'on bouge dans tous les sens histoire de récupérer des cellules de partout) (si tu te poses la question, oui ça fait mal) et attendre les résultats...

Savoir si ce nodule était bénin ou pas.

Attendre une dizaine de jours.

Se poser des questions, forcément "et si ce n'était pas bénin ?".

Se demander pourquoi ce nodule qui se voit (une fois que tu le sais) n'a jamais été vu par ton médecin traitant.

Pourquoi aucun médecin n'a été palper ta thyroïde quand tu expliquais que tu étais fatiguée...

Heureusement le résultat tombe et c'est un nodule bénin, qui devrait même se résorber avec la prise du traitement.

 

N'empèche, quand tu as des enfants, je crois que tu ne réagis pas de la même manière. Je suis une femme très positive, je suis optimiste et je ne me laisse pas abattre. Je vois le verre à moitié plein, je suis comme ça.

Mais là... je n'ai pas super bien vécu mes dernières semaines. Entre ça et la non-entrée à l'école d'Emilie, ça fait beaucoup.

 

C'est fini. On va ajuster le traitement et je ne serai plus fatiguée.

CLAP de fin (en espérant qu'il n'y ait pas de suite) (genre Nodule 2 le retour).