C'est difficile.

Je suis sur une chaussée glissante.

Pourtant normalement tout va bien.

Chaque chose à sa place, je respecte les limitations, je fais attention aux autres sur la route.

Je reste courtoise.

Route tranquille. Les filles solidement arnachées.

Mais tout se met à crisser, à glisser.

Je ne sais plus comment garder le contrôle.

 

Cette voiture, c'est moi.

Les filles sont incontrôlables. Ou tout du moins je n'arrive pas à les garder dans le bon sens de circulation.

Lana nous répond et se braque à peine réveillée. Elle cherche à avoir le dernier mot même quand elle sait pertinemment qu'elle a tord, que son comportement dépasse les bornes.

Olivia crie beaucoup + qu'elle ne parle.

Emilie... un poème à elle toute seule. Je sais qu'elle est dans le "non", mais à ce point-là ça en devient inquiétant. En plus elle crie, que dis-je, elle hurle telle une Castafiore, prête à faire péter les miroirs. J'ai essayé de lui epliquer que non, ce n'est pas comme cela qu'on se comporte. Je l'ai isolée. Rabrouée. Punie au coin. Epliqué, réexpliqué. Je me mets à son niveau, j'entre en contact en lui prenant les mains, je commence à lui parler et elle continue à me hurler dessus. Rien n'y fait. J'ai même fait "mine de" ne pas me soucier d'elle quand elle hurle. Mais c'est impossible. Quand elle est devant toi à hurler et crier... même des fois elle tape.

C'est dur.

Quand on me dit qu'à partir d'un certain nombre, ça s'élève tout seul, je ne suis pas d'accord. Je t'en avais déjà parlé ici.

J'avoue ne plus savoir quoi faire je suis dépassée par les événements.

Pourtant j'ai comme dirait l'autre "de l'expérience" !

Mais là j'ai l'impression de jouer au gendarme all day long, de ne plus avoir de patience... ni de plaisir.

C'est dur.

Juste être heureuse quand elles sont couchées. Merde quoi.

 

J'en oublie même d'être heureuse avec elles...

Lana m'a dit tout à l'heure, en rentrant de la danse "tu me dis juste chuuuut parce que les soeurs dorment, tu ne me dis même pas coucou ma chérie ça s'est bien passé ta danse"... tout est dit...

J'ai juste envie de me terrer dans un terrier. Avec un oreiller bien moelleux. Et des chaussettes Superman. Et un Ferrero ou deux. Et peut-être avec quelques livres. Des idées ?

100969326_o

 

 

Je n'ai pas envie de passer à côté de quelque chose.