Chose promise, me revoilà, pour te parler de l'après. Pour te parler de ma nouvelle nouvelle vie. Enfin du début seulement car c'est maintenant que tout va se jouer.

Le mois dernier je devais reprendre mon poste. Mais non, cela n'était pour moi pas concevable. Déjà parce que les horaires ne sont pas compatibles avec ma vie de mère de famille nombreuse et avec le salaire. Mais en plus, ce poste n'était plus le mien, ce métier plus fait pour moi.

J'ai donc décidé d'abandonner mon poste. Cela n'est pas sans conséquence, car tu te fais licencier pour faute grave. Tu n'as ni préavis, ni indemnités. Normal. Mais tu n'es licencié "que" pour faute grave et non pour faute lourde, donc tu peux prétendre aux indemnités de chômage.
Mais je ne compte pas profiter de cela longtemps. C'est juste... une sécurité.

 

L'abandon de poste en 5 étapes.

1° Tu ne te présentes pas à ton poste comme prévu.
Tu ne donnes aucune nouvelle, tu ne réponds à aucun mail, aucun coup de fil.

2° Rapidement tu reçois un premier courrier te disant que quand même... t'abuses ! tu ne t'es pas présentée à ton poste. Alors reviens vite ! 
Tu ne réponds pas. Tu fais l'huître.

3° Tu reçois un nouveau courrier te disant que heyho !! didonc c'est pas des manières !! non seulement tu n'es pas venue bosser, mais que en plus tu n'as pas répondu au premier courrier.
Chut... ne dis rien. Ne réponds pas.

4° Nouveau courrier te convoquant à un entretien pour parler de tout ce foutoir.
MUTE... tu ne réponds toujours pas.

5° Dernier courrier (reçu ce jour) : ton employeur te notifie ton licenciement pour faute grave, en reprenant tous les autres courriers auxquels tu n'as pas répondu. Il ne te reste plus qu'à attendre les différents papiers pour ton insciption à Pôle emploi.

WP_20150223_010
Durée de l'abandon de poste : 1 mois.

 

Maintenant je ne suis plus salariée.

Je vais donc pouvoir faire autre chose... me lancer. Me défier ! de toute façon je n'ai pas le choix, je ne peux pas rester les bras croisés. Et puis l'approche de la quarantaine, une certaine maturité qui fait que je me sens prête à me débrouiller.

Je vais me lancer en tant qu'auto-entrepreneur. Oui mais dans quoi ? et bien je compte animer des ateliers cosmétiques. Cela est encore à finaliser et je n'ai pas encore toutes les cartes entre les mains, alors je préfère ne pas trop en dire. Mais je compte bien faire une check-list reprenant les différentes étapes par la suite !


Le but est de pouvoir travailler sur quelquechose qui me passionne, avec des gens qui seront forcément intéressés.

Tiens d'ailleurs toi qui passe par là pour me lire si je te dis que je vais animer un atelier te permettant d'apprendre à faire un lait corporel (ou gommage, ou masque pour cheveux, ou bombes effervescentes pour le bain...) et de repartir avec ton produit que tu auras fait... est-ce une chose qui te tenterait ?

 

En attendant, c'est sur les marchés que tu me trouveras. En tant que fromagère...

PS_20150223130012

 

Allez jte laisse... on se retrouve dans un mois pour la suite ?

Tu seras chou, envoie-moi tes bonnes ondes !