J’ai vidé 50% de mon armoire, et honnêtement je ne fais déjà pas partie de celles qui en possèdent beaucoup.

Le but : n’avoir quasi que des basiques qu’on peut mélanger entre eux. Des trucs pratiques et jolis, mais qui TE ressemblent et te vont bien (la base quand même !). Et qqs pièces spéciales et colorées (faut pas déconner non plus) (genre ma chemise Mickey achetée 2€ dans un vide-grenier).
Je sais que j’ai encore du boulot, je suis loin de la garde-robe minimaliste pronée par Marie Kondo.

Et toi ton armoire ça donne quoi ?
Est-ce que tu sais exactement ce qu’il y a dedans ?
Est-ce que tu as porté au moins une fois dans l’année chaque pièce de y’a garde-robe ?
(je suis gentille je ne te parle même pas des paires de chaussures... hem hem je te vois tourner de l'oeil !)

L’opulence calme parfois les esprits, au moins au départ.
"Je ne manque de rien", "j'ai les moyens d'acheter tout ca alors je le fais", cela procure un sentiment de bien-être.
Au départ.

Certes ça peut paraître rassurant.

Mais réfléchis bien... voir des choses qui trainent ou que tu ne portes pas, n’est-ce pas finalement stressant ? Est-ce que ça ne pèse pas sur ton esprit à un moment ou à un autre ? "Pourquoi je l’ai acheté ce truc je ne l’ai mis que deux fois en 6 ans... je le garde quand même, je finirai bien par perdre du poids/trouver une occasion", "et puis si je le donne ou si je le jette ça me met mal à l’aise parce que ça veut aussi dire que j’ai acheté de manière compulsive alors je vais m’en vouloir"...

Oui tout ça, ça pèse.
Mais il ne faut pas s'en vouloir (même si on calcule rapidement tous les habits que l'on met de côté et qu'on se rend compte qu'on y a aisément passé un demi-mois de salaire en une année).

Cette période mi-saison est propice à une remise en ordre et à un "tri vertical" (je jette, je donne, je vends). Au moment des changements de garde-robe (on range printemps/été et on remet en place automne/hiver), c'est le moment de regarder chaque pièce une par une et de se demander si on aime finalement toujours ce top Desigual mis une seule fois en deux ans, cette ceinture qui ne va finalement qu'avec une seule tenue que l'on a peu portée (et qui n'est assortie qu'à une seule paire de chaussures !!) etc.
Et surtout ne pas faire abstraction de la pile au fond là-bas derrière, les trucs en boule, les OCAZOU, les souvenirs (si on a des habits spéciaux que l'on veut absolument garder, autant les mettre dans une boite et les enlever du placard).

Pourtant j'aime être bien habillée ! je fais attention et j'essaie de coordonner ce que je porte et surtout cela doit me ressembler. Je dois respecter mes goûts et je sais aussi qu'ils peuvent changer.

Mais j'avoue que ces derniers temps j'étais mal à l'aise avec tous ces habits, car au bout du compte, je porte souvent le même genre de t.shirts, les mêms jeans (c'est si difficile d'en trouver qui nous vont bien et dans lesquels on se sent bien), les mêmes pulls.

Je garde quand même certaines choses en plus grande quantité, comme les culottes. Les culottes je les aimes colorées et de formes différentes.
Je porte peu ou quasiment pas de soutien-gorge car j'en trouve peu à ma taille (le bonnet A étant trop large pour moi), j'en ai donc 3, dont une brassière blanche à mettre sous certains hauts où l'on se doit de "cacher" le bout de la poitrine. Et je vais en faire faire 2 sur mesure par une amie artisan couturier.

Je ne jette pas les chaussettes orphelines, je refais des paires dépareillées. Après tout, qui va les voir, surtout en hiver ?

Si on se pose cette simple question : pourquoi ne puis-je m'empêcher d'acheter des nouvelles pièces alors même que je ne porte pas tout ? est-ce que cela va chercher des souvenirs du genre "j'ai manqué quand j'étais enfant", ou bien "avoir beaucoup d'habits me donne un sentiment de supériorité"... Je suis certaine qu'au fond de chacun d'entre nous se cache un encombrement qui nous empêche de voir qui nous sommes réellement.
Et en même temps c'est la condition humaine !! On ne peut pas s'en vouloir.
La société de consommation est poussée à son paroxysme, et ce serait bien le diable si l'on ne pouvait en profiter pour acheter le même top en 4 couleurs différentes parce qu'il ne coûte que 7,99€ ! 
Oui mais... combien de tops as-tu dans ton armoire ? avais-tu vraiment sincérement besoin d'en ravoir 4 ? Aimes-tu finalement le vert ou bien est-ce que tu t'es dit "j'achèterai une paire d'espadrilles verts pour coordonner cet été" ? 

 

Désencombrer chez soi est une manière de se libérer mentalement des choses qui nous pèsent, et même si au départ cela parait compliqué, cela fait un bien fou.
C'est libérateur et cela met en place une remise en question plus profonde sur qui nous sommes (si, si je t'assure).

 

Quelques truc :

- faire des vide-dressings avec des amies, on sort tout ce qu'on ne veut plus et on les laisse prendre, le reste on donne
- vendre sur leboncoin ou sur un vide-grenier (désavantage : on doit stocker en attendant que ça parte et le risque est de ressortir un petit haut "ah mais si je l'aime bien finalement celui-là ce serait dommage de le donner !!" ; et les gens à qui tu vends pour 1€ te demandent encore de baisser le prix et franchement c'est gonflant)

- ce que j'ai fait pour cette fois, j'ai tout mis dans des sacs poubelle dans mon garage. Si je n'ai pas besoin d'aller refouiller dedans d'ici l'année prochaine ou même 6 mois, je vire. Mais comme ça en attendant, pas de stress de donner/vendre quelquechose qui pourrait finalement resservir.

 

Alors ? comment ça se passe chez toi ?

Parce que finalement, être à la mode...

IMG_6051