Certaines choses sont, contrairement au billet sur la polarité, totalement screugneugneu... (*)

 

Les filles qui ne peuvent pas s'empêcher de se disputer

La corvée qu'on repousse toujours au lendemain 

Le courrier qui attendra le surlendemain

Les gens qu'on ne veut pas voir au premier regard

Ceux qu'on ne veut pas entendre dès qu'ils ont commencé de s'exprimer

La baignoire qu'on ne veut pas affronter (je parle de nettoyage de baignoire)

Les enfants qui ne veulent plus sortir de la baignoire

Les enfants qui sont incapables de bouger, transis de froid, alors même qu'ils bougeaient encore quand il restait 1/2 cm d'eau dans la baignoire

Le peigne qu'on ne veut pas sentir glisser dans ses cheveux

Les carottes qu'on a la flemme d'éplucher du coup on mange (encore) des pâtes

Le linge qui rempli inlassablement la panière à linge

Les chaussettes de l'archiduchesse qui se retrouvent inlassablement orphelines

La quiche faite sans fromage râpé par flemme de râper du fromage

La conversation téléphonique que tu ne peux avoir de manière linéaire avec un interlocuteur lambda (ou bêta) (ou dzêta) (je connais l'alphabet grec par coeur alors ne me tente pas) quand tu as au minimum un enfant dans la même maison que toi

Ce métro qui ferme ses portes juste quand tu arrives sur le quai

Cette eau qui devient chaude puis froide à t'en faire griller tes propres tympans tellement tu cries de surprise

Cette enfant qui va se rouler sur le lit alors que tu dois lui enfiler une paire de collants (qui est passée au sèche-linge et qui donc est SUPER COMPLIQUEE à enfiler)

Les légumes que tu plantes, que tu chéris, que tu arroses et qui deviennent mangeables pendant que tu n'es pas là... que tu es en vacances

Les stylos qui perdent leurs bouchons

WIN_20140617_144330

Ce maire qui ne veut pas mettre ta fille à l'école (au fait Monsieur le Maire, elle connait ses couleurs vous savez ? même le violet...)

Ce rosé bien frais que tu attendais tant pour te détendre et qui finalement a un goût de bouchon

La robe toute jolie (et blanche c'est mieux) qui se retrouve tâchée de cerises

Ces choses inutiles achetées sur un coup de tête et qui ne servent à rien

La maison qui se rempli de poussière à peine tu as lavé le sol

Les fenêtres qui se salissent à peine tu as passé un coup de chiffon (lingette micro-fibres c'est mieux !)

Ce mojito que tu veux te faire mais tu n'as pas de Perrier, ou de glaçons, ou de menthe fraiche...

 

(* au départ ce billet devait s'appeler incompatible, mais ça n'allait pas. Et vu mon incapacité à trouver un titre en un seul mot correspondant exactement à ce que je voulais dire, j'ai préféré dire screugneugneu) (si tu trouves ce mot, je t'envoie une carte postale) (faut commenter ici sinon ça compte pour du beurre)